Les Français et le Crédit en 2014

Les derniers chiffres viennent de tomber et nous pouvons remercier l’Institut TNS Sofres pour cette enquête réalisée en novembre dernier auprès de 13 000 ménages. Vous souhaitez connaitre ces derniers chiffres du Crédit en France pour briller un peu lors de votre prochain dîner? Alors c’est par ici que ça se passe …

46,5%

C’est la part de nos chers ménages français qui détenaient un crédit en 2014. L’année précédente, ce ratio était de 47,6%. Cela fait 25 ans que nous n’avions pas atteint un ratio aussi bas. Cette info nous vient de la FBF (je précise, ce n’est pas l’acronyme de Best Friend Forever en verlan … votre pote aura rarement des infos financières de niveau national à vous confier en guise de potin… C’est surtout l’acronyme de Fédération Bancaire Française)

Merci qui de vous avoir empêché de passer pour une quiche?? Merci Bibi !

Moins nombreux à vouloir avoir recours à un crédit dans les 6 prochains mois (immobilier ou à la consommation), cette tendance s’explique de facto par la crise économique et les mesures législatives mises en place pour encadrer certaines pratiques bancaires, comme les crédits renouvelable.

13,2 millions

C’est le nombre de ménages remboursant un crédit en 2014. Ce nombre de ménages a reculé de 1,7 millions entre 2008 et 2014. Ces crédits sont principalement contractés pour financer un véhicule, de l’équipement maison, une moto, des travaux … et de moins en moins pour financer les loisirs et les dépenses de consommation courante.

83,6%

C’est la part des ménages endettés qui considère que sa charge de remboursement « supportable », soit 0,9% de moins qu’en 2013.

Ici, je précise : les ménages endettés sont ceux ayant contracté un crédit et non pas ceux qui se déclarent légalement dans l’incapacité de rembourser leur crédit, tels que nous entendons aujourd’hui « endettés ».

(Oui, parce que sinon, si la personne en banqueroute te sort qu’elle trouve sa charge de remboursement « supportable », ce serait un peu l’hôpital des lépreux qui se foutrait de la charité des pauvres… ou un truc du genre.)

Incompréhension face au crédit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *