Comment ouvrir un compte bancaire ?

Bon, soyons honnêtes : ouvrir un compte bancaire, j’ai déjà eu à le faire depuis quelques années. Je ne suis plus de toute fraîcheur. Mais récemment, un projet qui me tient à coeur nécessite un crédit, et la condition sine qua non de l’organisme prêteur est que j’ouvre un compte courant chez lui et que je transfère mes revenus sur ce dernier.

Pas bête : ils préfèrent m’avoir à l’oeil et s’assurent d’être remboursés. Mais ça ne m’arrange pas vraiment, car ça signifie encore plein de démarches et de papiers à signer (et je ne parle même pas de ma banque actuelle, à qui je vais devoir sûrement annoncer notre rupture… Je n’ai jamais été douée pour ça, je vais essayer le couplet du « restons amis », à défaut de marcher sur les ex, ça peut marcher pour mon conseiller bancaire, non?)

Mais avant de parler rupture, intéressons nous aux réelles démarches pour ouvrir un compte dans une banque : quels sont les justificatifs à fournir ? Quelles sont les conditions à remplir pour ouvrir un compte bancaire ? Et surtout, est-ce qu’une banque peut me jeter et refuser d’ouvrir un compte ?

L’enquête

Et oui, encore et toujours, l’organisme bancaire va enquêter sur ma personne et ses petites habitudes financières (pour un peu, je me prendrais pour Nicole Kidman, harassée par des paparazzi banquiers. Certes, l’image n’est pas glamour, mais ça, c’est de la faute des paparazzi banquiers)

Donc, je disais : nous commençons les démarches par une enquête. L’organisme banquier est tenu, légalement, de procéder à certaines vérifications :

  • Mon identité : je dois leur fournir un document officiel portant ma photo et en cours de validité. Passeport ou carte d’identité feront très bien l’affaire. Si j’avais été étrangère, j’aurais pu présenter à la place/ou en plus ma carte de séjour ou de résident. Mais comme je ne suis toujours pas Nicole Kidman, je vais en rester à mon passeport.

Enquête sur identité pour ouverture d'un compte bancaire

  • Ma signature : ils me demanderont de leur fournir un spécimen de ma signature. Si jamais j’avais ouvert un compte joint (j’aurais aimé mais mon compagnon est un peu frileux… un préjugé sur lequel je ne saurai pas gérer mon fric et que je n’y connais rien à la finance, bref…), le co-titulaire de ce compte (soit votre compagne/compagnon le plus souvent) aurait également dû déposer un spécimen de sa signature. Et si je souhaitais dès l’ouverture du compte attribuer une procuration sur ce dernier, le mandataire devra également donner un spécimen de sa signature. Pour résumer, c’est la fête à la signature… alors qu’on nous dit de faire attention à ce que l’on signe : le monde de la finance est paradoxal !
  • Mon justificatif de domicile : ici, vous pouvez fournir une facture d’électricité, un contrat de location, la facture de votre abonnement à la box, une quittance de loyer, une facture de téléphone … (La dernière, je vais éviter car en voyant le montant, ils vont me recaler net à l’entrée de la banque. Ils n’ouvriront plus le sas).

Pour info, si j’avais été mineure, j’aurais dû demander à mon représentant légal de m’ouvrir un compte bancaire (ne pouvant le faire seul en raison de mon âge).

Et si j’avais été mariée (ou peut-être que je le suis mais je ne veux pas le dire… héhé le come back des Mystères de Pékin), bref, si j’avais été mariée, j’aurais pu ouvrir ce compte à mon nom d’épouse ou mon nom de jeune fille. Il faudra juste s’assurer que le nom d’usage retenu pour l’intitulé du compte apparaissent bien sur ma pièce d’identité apportée pour ouvrir le compte.

Mes droits et devoirs

Une fois l’enquête terminée, et en général, au cours de la même journée, l’organisme bancaire m’informe des conditions d’utilisations du compte, du prix des différents services (prix de la carte de crédit, abonnement pour avoir ses décomptes bancaires en ligne, les assurances proposées …) et les engagements réciproques entre eux et moi.

Ils profitent souvent de cet échange pour nous présenter les services proposés aux clients pour les fidéliser (carte gratuite la première année, -10% sur le magasin de sport du coin, des places de ciné moins chères…). Je le sais, car c’est le moment où mon attention se réveille en général.

Ce qu’il faut retenir de cet entretien est qu’ouvrir un compte reste une opération contractuelle : l’accord que je trouve avec la nouvelle banque se concrétise par la signature d’une convention de compte. Si une modification de cette convention doit se faire, je dois en être avertie 2 mois avant la date d’entrée en vigueur.

Moyens de paiement

A la fin de ce rendez-vous, je ne repars qu’avec le contrat signé. Mon compte est ouvert mais je n’ai pas de carte de crédit ni de chéquier.

Ma carte de crédit est commandée et sera à retirer à la banque (ou envoyée par courrier recommandé si je le demande, mais avec des frais supplémentaires, bien sûr) dans les 4 à 7 jours qui suivront (les délais varient selon les banques).

Pour mon carnet de chèques, ça prend à peu près les mêmes délais. La démarches est juste différente. Mon conseiller bancaire doit consulter le Fichier Central des Chèques (pour voir si j’ai un historique de chèques en bois, on ne sait jamais). Cette démarche se fait pour le premier carnet de chèques délivré.

Dernier point : la banque peut-elle me refuser l’ouverture d’un compte bancaire ?

Officiellement, oui. Et elle n’est pas tenue de spécifier la raison de son refus. Mon recours, dans ce cas, si je n’ai pas d’autres comptes bancaires est de faire une demande pour bénéficier de la procédure de droit au compte. En gros, la Banque de France désignera une banque pour l’ouverture de ce type de compte bancaire (selon les dispositions de l’article L. 321-1 du code monétaire et financier). Cette banque désignée pourra limiter l’utilisation du compte aux services de bases, qui sont gratuits. Pour faire cette demande de droit au compte, vous pouvez demander à la banque qui vous a refusé l’ouverture d’un compte chez elle, de transmettre une demande de droit au compte à la Banque de France. Ou vous pouvez encore vous déplacer au guichet d’une des succursale de Banque de France pour faire votre demande.

Les pièces à fournir sont les mêmes que celles précédemment citées pour ouvrir un compte, auxquelles il faudra ajouter le formulaire de demande de droit au compte et l’attestation de refus d’ouverture de compte délivrée par la banque.

Dans mon cas, ça devrait aller. J’ouvre ce compte car ils veulent m’accorder mon prêt pour mon projet. L’ouverture du compte bancaire dans cette banque n’est qu’une formalité à accomplir pour bénéficier du prêt.

Et pour finir le sujet, sachez que la résiliation d’un compte bancaire (appelé aussi convention de compte de dépôt) peut être faite à notre initiative et à tout moment.

Tout compte fait, l’ouverture du compte bancaire n’était pas si compliqué. Ce sont plutôt les conséquences de ce dernier qui sont à redouter : envoyer mes nouvelles coordonnées bancaires aux impôts, au service RH de ma boîte, à EDF, au fournisseur d’accès internet, à mon opérateur téléphonique … et annoncer à ma banque actuelle que je veux rompre, que ce n’est pas sa faute, c’est la mienne. J’ai d’autres envies. C’est une banque géniale et que je ne la mérite pas …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *